Présentation

Qui sommes-nous ? Quelle est notre identité ?

  • Un établissement qui accueille 800 jeunes chaque année, avec une SEGPA (Section d’enseignement Adapté) qu’il faut davantage associer dans des projets communs
  • Un bâtiment bien entretenu, spacieux, lumineux mais qui ne facilite pas toujours la communication entre élèves, entre adultes et élèves
  • Un établissement avec des équipes jeunes mais pas forcément stables (des mutations chaque année vers leur académie d’origine)
  • Des projets pédagogiques nombreux et riches mais encore trop axés sur les disciplines
  • Des variations chaque année dans les résultats aux examens qui ne sont pas à la hauteur des Catégories Socio Professionnelles accueillies
  • De nombreux voyages en France et à l’étranger, qui font partie de l’identité de notre collège mais qui n’intègrent pas encore tous la validation des compétences et la pédagogie de projet
  • Des trop nombreuses heures de soutien aux élèves en difficulté qui n’ont pas fait leur preuve, l’accompagnement personnalisé est à construire différemment.
  • Une réflexion sur les méthodes d’évaluation et un débat non encore tranché qui favorise le statu quo.

 

Perspectives de progrès déjà engagées

  • Développement de la relation de travail avec les écoles via le conseil Ecole Collège
  • Formation et équipement numérique simultanés pour favoriser des pratiques plus innovantes et surtout la remédiation
  • Communication sur les projets de vie scolaire et les résultats obtenus par l’établissement
  • Amélioration du cadre de vie et de travail des élèves et de tout le personnel, développement d’actions fédératrices

 

3 Axes de développement pour 2016-2019

Nous allons poursuivre nos projets d’ouverture et renforcer notre spécificité autour des notions :

  • De parcours d’élève
  • De trace (pour que chaque élève puisse garder trace de ses activités sur Folios afin de construire sa personnalité)
  • D’identité collective (identité du collège, identité numérique pour chaque élève) quel sens donnons-nous à nos spécificités telles que les voyages et sorties scolaires, les projets de classe, l’aménagement de nos locaux ? comment en faire plus encore des enjeux d’apprentissage ?

 

Axe 1 Accompagner les parcours scolaires et favoriser l’autonomie de nos élèves

La personnalisation des parcours , la gestion des parcours curriculaires au travers des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) et des systèmes de prise en compte de la différence, notamment dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé, pour permettre la valorisation des compétences et l’acquisition par tous du socle commun de Connaissances, de Compétences et de Culture.

 

Axe 2. Vivre Ensemble au collège, Enjeu citoyen

Le développement de la responsabilité et de l’esprit citoyen. Conjuguer les actions de prévention et l’implication des élèves dans la classe et le groupe, dans les instances de l’établissement, susceptibles de permettre aux élèves d’acquérir et de cultiver les valeurs républicaines et démocratiques, fondement de notre société. Valoriser la coopération, l’entraide, le goût d’entreprendre.

 

Axe 3 : Poursuivre notre ouverture au Monde à travers la médiation de la Culture sous toutes ses formes

Le Collège s’inscrit comme une étape centrale dans le parcours de l’élève. A ce titre, il s’articule dans le cycle 3 avec les écoles primaires du secteur et doit s’employer à renforcer les liens avec les lycées de secteur. Les partenariats culturels, les voyages et les sorties doivent renforcer notre identité d’un collège ouvert sur son territoire, sur son environnement et sur le Monde et être un vecteur central de la réussite de nos élèves .

 

Découvrir le projet d’établissement complet 2016 – 2019

 


HENRY DE MONTHERLANT 

Le collège est le seul collège portant ce nom à Henry de Montherlant, écrivain français, né le 20 avril 1895 à Paris issu d’une famille noble catalane installée en Picardie, il est considéré comme l’un des plus grands écrivains français de la première moitié du XXe siècle. Il meurt en 1972 d’un suicide. Passionné de littérature, ses romans témoignent d’une recherche et d’une construction sentimentale douloureuse, un écho à ses conquêtes amoureuses, les Cocottes, superficielles mais source d’une grande poésie. A l’image d’Henry de Montherlant, écrire est un remède, une invitation à l’imagination, déclenchant les rêves et conduisant aux voyages.

 

Ecrivain, il publie de nombreux romans, théâtre, récits, essais, carnets, poésie, correspondance (notamment avec des femmes, telle qu’Alice Poirier). Correspondant de guerre, il rédige des articles pour l’hebdomadaire Marianne sur les combats de la Somme et de l’Oise en 1939. Il est élu à l’Académie français le 24 mars 1960, sans en avoir fait la demande (fait rare mais pas isolé).

Passionné par l’écriture, il commence à écrire des préfaces et des postfaces dès l’âge de 8 ans, et ses premiers récits dès l’âge de 10 ans. Sa passion pour la littérature viendrait de sa mère qui lui lisait Quo Vadis ? de Henryk Sienkiewicz (grande épopée chrétienne, roman historique – 1896). Dans sa jeunesse solitaire, il se tourne vers Tacite, Pascal, Flaubert, Nietzsche, Chateaubriand, d’Annunzio, Schopenhauer, Barrès… Il trouve un idéal dans le courage et les vertus antiques, des valeurs viriles et fraternelles, et s’en inspire.
Aussi, ses voyages sont nombreux dans le bassin méditerranéen (Italie, Espagne, Algérie…) 1925-36.

Il est par ailleurs inscrit à un club sportif où il pratique la boxe, le foot, l’athlétisme. Il est présent dans de nombreux essais notamment dans Les Olympiques (1924).

 

SES ŒUVRES LES PLUS MARQUANTES

Thématiques abordées : l’amitié, la mort et l’Antiquité.
La relève du matin (1920) : premier essai refusé par 11 éditeurs.
Le songe (1922) : premier roman, décrivant le courage et l’amitié des combattants
Correspondance avec Alice Poirier (1927-1950)
L’exil (1929) : première pièce de théâtre écrite à 19 ans
Les Célibataires (1934) : grand prix de l’Académie française
La Reine morte (1942) : théâtre. Adaptation télévisée en 2009
La Ville dont le prince est un enfant (1951) : théâtre. Adaptation télévisée en 1996
Les Garçons (1969) : roman
Les Jeunes Filles (1936-1939) : cycle de 4 romans qui dépeint une vision négative des femmes. Adaptation télévisée en 1977
La rose de sable (1968) : roman qui dénonce les excès de la France coloniale